La hijama et ses bienfaits, ou la thérapie par ventouses

La hijama, également connue sous le nom de thérapie par ventouses, est une ancienne thérapie alternative originaire du Moyen-Orient qui connaît un regain d’intérêt ces dernières années, y compris dans le monde du sport de haut niveau.

Qu’est-ce que la hijama ?

La hijama, ou cupping therapy, consiste à appliquer sur la peau des ventouses en verre ou en plastique dans le but de provoquer un effet de succion. Cette technique permet de mobiliser le sang vers la surface de la peau et de favoriser son écoulement. Elle est utilisée depuis plus de 2 000 ans dans des pays comme la Chine, l’Egypte ou le Moyen-Orient dans un but thérapeutique. En effet, la hijama serait efficace pour soulager de nombreux maux tels que les douleurs articulaires et musculaires, la fatigue chronique, les maux de tête et les troubles digestifs.

Comment fonctionne la hijama ?

Lorsque que les ventouses sont appliquées sur la peau, la dépression créée au niveau des capillaires sanguins permet de mieux oxygéner les tissus en augmentant l’apport sanguin. Le mouvement du sang vers l’extérieur favoriserait aussi l’élimination des toxines dans l’organisme, permettant une diminution de l’inflammation et de la douleur. L’amélioration de la circulation sanguine entraînerait un meilleur apport en nutriments et en oxygène aux muscles, ce qui pourrait accélérer leur récupération.

Pourquoi est-elle utilisée par des sportifs de haut-niveau ?

De plus en plus de sportifs professionnels, notamment dans le domaine du football, du basketball ou de l’athlétisme, incluent la hijama dans leur routine de soins car elle présenterait plusieurs bienfaits :

Récupération musculaire accélérée grâce à une élimination plus rapide de l’acide lactique et des autres toxines responsables des courbatures et de la raideur

Prévention des blessures et soulagement des douleurs grâce aux propriétés anti-inflammatoires de la technique

Meilleure résistance grâce à un apport accru en oxygène et en nutriments apportés par le sang

Amélioration des capacités cardiovasculaires

Meilleure récupération après un entraînement ou une compétition intense grâce à l’élimination des toxines

Des études scientifiques récentes ont même confirmé que la hijama pouvait effectivement avoir des effets positifs sur les performances sportives, en accélérant la récupération musculaire et en augmentant la capacité aérobie chez les athlètes.

Quels sportifs l’utilisent dans leur préparation ?

La hijama a notamment été popularisée dans le monde du football par Cristiano Ronaldo, qui y a régulièrement recours depuis plusieurs années. D’autres stars du ballon rond comme Franck Ribéry, Samuel Eto’o, Mesut Özil ou Mario Balotelli sont également adeptes de cette technique ancestrale.

Même le nageur Michael Phelps, détenteur de 23 titres olympiques, affirme recourir à la hijama pour améliorer sa récupération entre ses entraînements aquatiques intenses.

On retrouve également d’autres champions de haut niveau dans différentes disciplines sportives comme Lebron James (basketball), Kobe Bryant (basketball), ou encore Usain Bolt (athlétisme) en tant qu’adeptes du traitement par les ventouses. Cela témoigne bien de l’intérêt grandissant de la hijama pour optimiser la performance et la récupération des athlètes.

Comment se pratique la hijama ?

La hijama se pratique par des thérapeutes spécialisés. Après avoir nettoyé puis huilé une zone délimitée de la peau, ils appliquent les ventouses par pression avant de les retirer au bout de quelques minutes. Ce qui produit une marque rougeâtre et un gonflement passager qui disparaît au bout de quelques heures à quelques jours selon le sujet.

Elle se pratique principalement au niveau du dos, des épaules, du cou et des mollets, des zones stratégiques riches en terminaisons nerveuses qui innervent les muscles. La stimulation de ces points de pression par les ventouses produit les effets positifs recherchés par les sportifs de haut niveau.

Cette pratique doit cependant être administrée avec précaution et par un personnel qualifié et expérimenté selon les règles strictes d’hygiène et de sécurité.

Finalement, de plus en plus de champions dans de nombreuses disciplines ont adopté la hijama pour maximiser leurs performances. Cette médecine alternative qui accélère la récupération et soulage les douleurs intéresse donc fortement les sportifs de haut niveau, même si davantage de recherches sont nécessaires pour prouver scientifiquement tous ses bienfaits. Quoi qu’il en soit, cette technique ancestrale a le vent en poupe dans le monde du sport professionnel et les ventouses pourraient s’inviter de plus en plus dans les vestiaires et centres d’entraînement du monde entier.